Instagram - Optimisation des publications - EXIT Studio

Instagram est une application de partages de photos et de vidéos. Cet article, à consulter en étroite relation avec : « Instagram : montée de la publicité et nouveau fil d’actualité » cherchera à rappeler les bonnes pratiques en matière d’optimisation des publications sur Instagram, afin de toucher (malgré la difficulté croissante) un maximum d’utilisateurs sur la plateforme.

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio

La plateforme mobile et le réseau social Instagram

Instagram est un réseau social (et une application mobile) spécialisé dans le partage de photos et de vidéos. La publication se fait sur smartphones et tablettes (iOS, Android et Windows Phone), tandis que sur PC, seule la consultation est possible.

Cofondé en octobre 2010, Instagram revendique désormais plus de 400 millions d’utilisateurs, dont 75% en dehors des Etats-Unis. En 2016, Instagram, c’est un total de 40 milliards de photos partagées, dont 80 millions de photos partagées chaque jour et 3,5 milliards de « j’aime » enregistrés chaque jour.

Instagram arrive en 3ème position parmi les réseaux sociaux les plus populaires dans le monde après Facebook, son propriétaire (qui comptabilise 1,55 milliard d’utilisateurs), et Tencent QZone, le réseau social Chinois (qui lui enregistre 668 millions d’utilisateurs).

Comment optimiser ses publications Instagram ?

Accompagnez vos photos d’une histoire, d’un contexte

Initialement, Instagram fut conçu afin que ses utilisateurs puissent partager des moments de leur vie quotidienne. Rapidement pris d’assaut par les publicitaires et photographes de tous bords, beaucoup en ont oubliés l’utilité première du réseau social. Or, si une image vaut mieux qu’un long discours, il n’en reste pas moins que préciser le contexte d’une photographie génère sympathie et engagement. Qui plus est, elle apporte une plus-value a votre image et diminue la distraction provoquée par les hashtags.

« Whether you use Instagram for personal branding, a behind-the-scenes look at workplace culture or as an online catalogue of your products, any photo can benefit from some context. Plus, if your caption text has storytelling value, then any hashtags or emoji you add don’t look quite so distracting. » – blog.hootsuite.com

Traduction :

Que vous utilisiez Instagram pour votre marque personnelle, un aperçu de l’envers du décor de votre lieu de travail, ou encore un catalogue en ligne de vos produits, n’importe quelle photo peut bénéficier d’une mise en contexte. Qui plus est, si votre texte a une plus-value du point de vue de son histoire, peu importe le nombre de hashtags ou d’émoticons que vous ajouterez derrière, ils ne sembleront pas si dérangeants.

Accompagnez vos photos d’une demande, posez une question

Des études ont démontrées que les publications accompagnées d’une question ou d’une demande d’aide, à l’attention des « followers », générait davantage d’engagement que les autres publications. Sur un réseau social ou de nombreuses photos se ressemblent, ajouter un peu de contexte et inviter ses utilisateurs à interagir en leur posant une question peut vous aider à vous différencier. Car plus une photo a de commentaires et de « j’aime », plus elle a de chances d’apparaître dans les résultats de recherche d’autres utilisateurs.

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio

Optimisez le texte de vos légendes pour les différents réseaux sociaux

Instagram permet (en plus de l’ajout d’une photographie sur sa plateforme) le partage vers 4 réseaux sociaux différents (Facebook, Twitter, Tumblr, Flickr ou une adresse électronique). Si vous publiez souvent depuis cette plateforme, et que vous utilisez régulièrement le système de partage simultané pour vous faciliter la tâche, réfléchissez toujours en amont à la capacité de récupération de certains éléments par les autres réseaux. En effet, si vous ajoutez un tag (par exemple), qui nécessite l’utilisation du symbole « @ » sur Instagram, prenez en considération que ce symbole pourrait agir différemment sur les autres réseaux sociaux (en ne renvoyant pas vers le même utilisateur, qui n’existe pas sur les autres plateformes, et/ou en créant un autre type d’affichage qui créera de la distraction). Dans le même ordre d’idée, assurez-vous que les hashtags que vous utilisez (#) feront écho sur les autres réseaux.

Publiez les bons contenus au bon moment

Ponctuellement, prenez le temps d’analyser les résultats obtenus, suite à vos publications. Lesquelles ont généré le plus d’engagement par rapport à vos « followers » / à votre communauté ? Quels jours et au sein de quelle tranche horaire ces derniers ont-ils été les plus présents et réactifs ? Expérimentez en retour différents types de publications à différents moments et observez si vos résultats se confirment. Favorisez enfin ce qui fonctionne le mieux dans votre cas.

De nombreux articles traitent du « meilleur moment pour publier sur Instagram ». Pourtant, aucun ne communique les mêmes résultats. C’est simplement parce que chaque type de profil (une célébrité américaine, une blogueuse mode, un photographe urbain, un tatoueur, un voyageur, etc.) et chaque communauté de « followers » qui lui correspond, ne peuvent être identiques. Qui plus est, la situation géographique importe également (notamment, si se retrouvent au sein d’une même communauté, différents profils géographiques).

Ajoutez les bons hashtags et la localisation

D’après une étude SimplyMeasured sur l’industrie Instagram, les publications localisées et faisant appel à des hashtags, ont un taux d’engagement beaucoup plus important. Les publications contenant plusieurs hashtags donnent également de meilleures performances que la moyenne (à condition de ne pas trop en abuser).

 

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio

Comme sur Twitter, les hashtags sur Instagram sont très importants. Des hashtags bien employés permettent d’apporter une visibilité gratuite et internationale à une image, sans trop d’effort.

« While hashtags on all social networks have the same fundamental purpose of content tagging and discovery, the use of hashtags still varies by network. In terms of use, Instagram hashtags, for example, are often more focused on description of the photo and the tools used to take it than on a broader story or theme. » – blog.hootsuite.com

Traduction :

Si les hashtags ont la même fonction de découverte et d’identification de contenus, leur utilisation varie cependant d’une plateforme à une autre. En termes d’utilisation, les hashtags d’Instagram, par exemple, se concentrent davantage sur la description de la photo et les outils employés pour la prendre, que pour raconter une histoire ou évoquer un thème.

Quelques bonnes pratiques dans l’utilisation de hashtags sur Instagram :

  • Utilisez des hashtags pertinents. Par exemple : si vous cherchez à atteindre les fans de la marque Volkswagen, le hashtag #vwvan vous apportera davantage d’utilisateurs du public que vous ciblez, que le hashtags plus générique #vw.
  • Variez les hashtags « génériques » (ou tendances) qui ont une statistique élevée d’utilisation (toujours, bien entendu, pertinent avec votre contenu) et les hashtags « de niche », moins utilisés mais plus efficace pour toucher un public cible davantage qualifié (qui sera donc plus engagé, c’est-à-dire aura davantage tendance à « aimer », commenter et/ou partager votre publication).

Dans le premier exemple, l’utilisation d’un hashtag plus générique noie la publication parmi l’ensemble des autres publications utilisant le même hashtag.

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio

En ajoutant un hashtag plus spécifique (dit « de niche »), la publication peut plus aisément être trouvée et ainsi toucher plus efficacement un public qualifié.

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio

Une bonne pratique consiste donc à mixer des hashtags génériques (ou tendances) à des hashtags de niches.

  • Choisissez des hashtags qui correspondent au style d’utilisation de la plateforme. Comme évoqué précédemment, Instagram utilise des hashtags liés à la localisation, à décrire la photo et les outils employés pour la réaliser.
  • Ne créez un nouvel hashtag que si vous avez un objectif précis derrière la tête : dans le cadre d’une campagne, ou afin d’organiser vos contenus, par exemple.
  • Si vous créez un nouvel hashtag, qu’il ne soit ni trop long, ni trop compliqué à écrire. Instagram est une application mobile. La rédaction de texte se fait à l’aide d’un clavier tactile dans le meilleur des cas. Cela signifie que si vous cherchez à créer un mouvement et la récupération de votre hashtag (dans le cadre d’un concours ou d’une campagne publicitaire, par exemple), la longueur et la complexité du hashtag employé déterminera en partie le succès de votre campagne.

Dans un précédent article, j’abordais Calvin Klein et sa campagne #MyCal­vins comme un bon exemple d’utilisation de hashtags pour géné­rer aisé­ment de l’UGC de la part de sa commu­nauté. La campagne #mycalvins constitue un bon exemple de création d’un hashtag (ni trop long, ni trop compliqué) dans un objectif marketing.

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio
  • N’ayez pas plus de hashtags que de mots accompagnant votre photo. De nombreux utilisateurs ont tendances, dans une recherche de visibilité, à ajouter un nombre beaucoup trop important de hashtags. N’utilisez pas 30 hashtags sur une image, utilisez-en plutôt 5. En plus de générer du « bruit » en détournant l’attention de l’image vers le texte, il attire un public dit « non qualifié », des spammeurs ou des utilisateurs simplement soucieux d’être suivis. Ceux-là ne génèrent pas de réel engagement, et votre contenu ne les intéresse pas.

Un bon exemple de mauvaise utilisation des hashtags (par l’illustrateur Djordje Djukanovic) :

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio
  • Ne confondez pas un hashtag avec un autre. Prenons l’exemple des hashtags #ff et #fml. Si #ff signifie « Follow Friday » une tendance hebdomadaire sur le réseau social qui incite les personnes taguées sur la photo à les suivre, #fml signifie « Fuck My Life » (équivalent, en quelque sorte, de « Vie De Merde » en français) est employé lorsqu’un internaute est confronté à un incident indépendant de sa volonté (accident, inondation, rupture, etc.).

L’engagement est plus important pour les photos que les vidéos

Bien que les marques publient de plus en plus de vidéos (13,2% de toutes leurs publications), les photos génèrent toujours un plus grand engagement de la part des utilisateurs d’Instagram. Pour obtenir davantage d’engagement sur Instagram, favorisez donc la publication d’images sur la publication de vidéos.

Instagram - Optimisation des publications, montée de la publicité et nouveau fil d’actualité - EXIT Studio

En Conclusion – Comment un utilisateur Instagram peut-il optimiser ses publications ?

Différentes méthodes, de la plus simple à la plus compliquée, demandant beaucoup ou peu de temps, existent afin d’optimiser ses publications sur le réseau social :

  • L’optimisation de ses publications à travers une analyse et un choix plus approfondi des hashtags qu’il sélectionne ;
  • Un mélange étudié entre hashtags génériques / tendances et hashtags de niches ;
  • La création de photographies toujours plus belles et originales, et l’ajout d’une légende toujours plus engageante (mise en contexte, histoire, etc.) ;
  • La publication des photos qui fonctionnent le mieux vis à vis de sa communauté de « followers », dans la tranche horaire qui a donné les meilleurs résultats ;
  • Enfin, pour ceux qui en ont les moyens, l’achat de formats sponsorisés payants qui accordent des avantages auxquels les utilisateurs lambda n’ont pas accès, tels que :
    • Les vidéos d’une durée de 60 secondes (au lieu de 15 secondes) ;
    • L’ajout d’un lien cliquable (via le bouton « shop now / learn more / sign up / install now / … ») ;
    • L’accès aux encarts publicitaires qui apparaissent dans le fil d’actualité, entre l’une ou l’autre publication « naturelle ».

Mots-clés

  • Instagram
  • Optimisation
  • Publicité
  • Formats sponsorisés
  • Hashtags
  • Facebook
  • Photos

Sources

Plus d'articles pouvant vous intéresser

Voir tous les articles

Envie de faire partie de l’aventure EXIT Studio ?

Envie d’un site attractif et performant, tant optimisé pour le référencement qu’accessible sur tablettes et smartphones ?

Demander un devis